Qu’entend-on par « moral des employé(e)s » ?

Comme l’a expliqué le psychologue Robert M. Guion dans les années 1950, le concept de moral est complexe, car il est l’apanage des individus, mais prend sa source dans la culture et l’expérience au sens large (la « situation totale du travail », se la formule de Guion).

Il définit le moral comme « la mesure dans laquelle les besoins d’un individu sont satisfaits et dans laquelle celui-ci attribue cette satisfaction à sa situation totale de travail1 ».

S’il est personnel, ce concept englobe également une notion bien plus vaste. Lorsque l’on essaie de saisir spécifiquement sa nature, la plupart des définitions parlent de satisfaction ou de l’idée que le lieu de travail doit respecter un certain nombre de critères de base. L’approche psychologique nous apprend qu’il s’agit d’un état d’esprit, ce qu’une étude a défini comme « une disposition mentale ou une attitude de la part d’individus et de groupes qui détermine leur volonté à coopérer »2.

Simplifier le travail grâce à Workplace

Que ce soit pour informer l’ensemble des collaborateur·ices du retour au bureau en présentiel ou mettre en place un modèle de travail hybride, Workplace vous facilite la tâche.

Plus l’on essaie de saisir le sens de ce concept, plus l’on constate qu’il fait partie d’un ensemble plus complexe :

  • Culture sur le lieu de travail : le point central influençant le moral (élevé ou bas) des employé(e)s
  • Participation des employé(e)s : des individus heureux contribuent à l’élévation du moral
  • Expérience des employé(e)s : les expériences d’un individu dans une entreprise et comment il ou elle se sent au travail sont des critères essentiels du moral
Employee moraleimage

Il existe un lien fort entre moral des employé(e)s et culture sur le lieu de travail

Pourquoi le moral des employé(e)s est-il un critère important ?

Pourquoi le moral des employé(e)s est-il un critère important ?

Un moral élevé peut donner à votre organisation un avantage qu’elle n’aura pas lorsque le moral est au plus bas. Nous vous proposons quelques domaines dans lesquels les niveaux de moral peuvent avoir un impact significatif.

Implication du personnel

Si le moral n’a rien à voir avec l’implication du personnel (le sentiment d’appartenance à l’entreprise et l’envie de s’investir dans celle-ci), il en constitue pourtant un élément central. Si le moral est bas, le personnel est moins susceptible de s’investir dans son travail. Lorsqu’un ou une employé(e) lâche très clairement prise (en « faisant part de son mécontentement », comme l’explique Gallup3) il ou elle peut gravement saper le moral des autres.

Productivité

Lorsque le moral est élevé, les personnes prennent du plaisir à travailler. Elles effectueront donc leurs tâches plus efficacement et fourniront des efforts supplémentaires pour faire les choses comme il faut. Cependant, quand le moral est bas, la productivité peut en pâtir.

Qu’il s’agisse d’effectuer des tâches avec moins d’entrain ou de se faire porter pâle à cause d’un mal-être, le manque de satisfaction des employé(e)s peut avoir un impact sur les tâches quotidiennes et les projets importants. Et les pertes d’argent que cela engendre ne se limitent pas à une simple chute de la production : selon Forbes, les coûts liés aux arrêts maladie pour les employeurs s’élèvent à 160 milliards de dollars par an.

Fidélisation des bons éléments

Il va de soi que les personnes qui se sentent bien et épanouies dans leur travail ne chercheront pas à quitter l’entreprise. Leurs connaissances, leur expérience et de leur savoir-faire continuent donc de profiter à l’organisation. Ainsi, cette dernière s’épargne les coûts associés au recrutement de nouvelles personnes qui, contrairement à ce qu’on s’imagine, peuvent être très élevés lorsque l’on rajoute les frais liés à l’embauche et à la formation.

Expérience de la clientèle

« Quand le personnel est heureux, la clientèle l’est également ». Aussi banale soit-elle, cette formule est pourtant attestée par des études. En mettant en parallèle les commentaires des employé(e)s sur Glassdoor et les notes tirées de l’indicateur américain de la satisfaction client (American Customer Satisfaction Index — ACSI), la revue Harvard Business Review a découvert qu’une bonne évaluation sur Glassdoor correspond à une augmentation des scores relatifs à la satisfaction de la clientèle.

Lorsque vos équipes sont mécontentes, votre clientèle ne mettra pas longtemps à ressentir leurs « ondes négatives ». Ce qui pourrait être considéré comme un mauvais jour au bureau pour l’une de vos équipes pourrait avoir un grave impact sur votre activité. Selon PricewaterhouseCoopers (PwC), 32 % des consommateurs et consommatrices dans le monde se détourneront d’une marque qu’ils ou elles adorent après une seule mauvaise expérience, chiffre qui s’élève à 49 % en Amérique latine.

Travail d’équipe

Si le moral de vos équipes et des individus est élevé, il est plus facile pour tout le monde de travailler ensemble, de se sentir écouté et de faire entendre sa voix. Un travail d’équipe efficace (avec des responsabilités bien définies, un état d’esprit de confiance envers le travail des autres et un objectif commun) contribuera à renforcer le moral de vos troupes, créant ainsi un cercle vertueux. Lorsque vos équipes ont leur moral au plus bas, la collaboration entre les collègues est sérieusement entravée.

Employee morale image

Le moral du personnel peut accroître la productivité des équipes travaillant ensemble

Quels facteurs ont un impact sur le moral du personnel ?

Quels facteurs ont un impact sur le moral du personnel ?

Si le moral est un ressenti propre à chacun (à l’échelle individuelle et collective), beaucoup d’éléments de l’environnement de travail peuvent l’affecter. En voici huit.

  • Leadership

    Les meilleurs responsables aident leurs équipes à se sentir bien. Ils ou elles leur donnent des idées pour qu’elles puissent se dépasser et leur montrent, par exemple, les comportements positifs à adopter dans l’entreprise. À l’inverse, le personnel peut se sentir démotivé ou lâcher prise lorsque ses responsables ne sont pas à la hauteur. Cela peut se manifester par un manque de confiance envers leurs employé(e)s (phénomène de micromanagement) ou de reconnaissance des bons éléments de leurs équipes.

  • Équilibre entre vie professionnelle et vie privée

    Pour remonter le moral de vos équipes, il est essentiel de les inciter à adopter un juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Si les membres de votre personnel ont l’impression que leur travail a un impact négatif sur leur vie privée, il y a de fortes chances que cela les rende malheureux. Avec le télétravail et le travail hybride, la frontière entre vie professionnelle et vie privée tend à s’estomper. Les responsables doivent donc être très vigilants sur ce point.

  • Récompenses et reconnaissance

    Le fait de mettre en valeur les réussites des membres de votre personnel peut les aider à se sentir appréciés et les inciter à aller plus loin encore. Les petites attentions ont la capacité de changer l’attitude d’une personne du tout au tout, qu’il s’agisse de la féliciter lors d’une discussion de groupe ou de la récompenser avec des cadeaux ou des bons d’achat.

    Les récompenses n’ont pas besoin d’être conséquentes : selon une étude réalisée par Reward Gateway, 75 % des employé(e)s affirment que leur motivation et leur moral s’amélioreraient si leurs supérieurs se contentaient de leur dire merci plus souvent.

  • Communication

    Utiliser les outils et processus de communication adaptés est un critère essentiel, mais la communication doit réellement être à double sens pour que le moral reste au plus haut. Les membres d’une équipe peuvent être consultés au bon moment et à l’aide du logiciel adapté, mais ils se sentiront vite inutiles si ils ou elles ont la sensation que leurs supérieurs et collègues ne tiennent pas compte de leur avis.

  • Changement

    Un changement mis en œuvre de manière adéquate a la capacité de booster la motivation des gens. Un nouveau logiciel ou l’amélioration d’un espace de bureau sont des facteurs en mesure de faire redoubler l’enthousiasme d’une équipe. Cependant, le changement peut également désarçonner les personnes : lors du passage au télétravail, 65 % des employeurs ont déclaré qu’il était difficile de maintenir le moral de leur personnel au beau fixe4.

    Un changement de direction pourrait, par exemple, affecter la confiance d’une équipe et entraîner un sentiment d’incertitude concernant son avenir dans l’entreprise. Lorsque vous opérez un changement, il est donc impératif de faire preuve de transparence et de bien communiquer.

  • Formation

    Un personnel suffisamment formé réalisera des tâches en toute confiance. En revanche, un manque de formation peut entraîner un sentiment de frustration au sein de vos équipes. Les opportunités de promotion (ou leur manque) affecteront également le moral : vous devez donc présenter des plans de carrière clairs.

  • Sécurité au travail

    Le fait d’améliorer la santé et la sécurité au travail ne se contente pas d’être une simple obligation morale pour les patrons : cela permet également à votre personnel de faire son travail plus facilement, de réduire l’absentéisme et de contribuer à stimuler la productivité.

  • Nature du travail

    Les tâches quotidiennes sont l’âme d’une entreprise et l’un des aspects les plus importants est le moral des équipes. Si ces tâches sont monotones ou insatisfaisantes, le moral de vos employé(e)s en pâtira très vite. Les personnes veulent que leur travail les fasse se dépasser, sans pour autant subir un stress intense.

Employee morale image 2

Les récompenses et la reconnaissance sont un facteur clé pour le moral du personnel

Quels signes indiquent que le moral est bas sur le lieu de travail ?

Quels signes indiquent que le moral est bas sur le lieu de travail ?

Des signes peuvent indiquer que le moral dans votre organisation n’est pas bon. Vous trouverez ci-dessous les indicateurs à surveiller.

Taux élevé de renouvellement du personnel

Le personnel quitte plus souvent une entreprise avec le moral au plus bas que l’inverse. Si vous constatez des mouvements fréquents anormaux au sein de vos équipes, il pourrait s’agir d’un problème systémique.

Vous pouvez définir le taux de renouvellement du personnel en divisant le nombre d’employé(e)s au dernier jour d’une période donnée (un an, par exemple), par le nombre d’employé(e)s au premier jour de cette période. Si vous multipliez le résultat par 100, vous obtiendrez un pourcentage.

Absentéisme

Le taux d’absentéisme est également un bon indicateur de l’état du moral de vos employé(e)s. Lorsque le personnel n’est pas satisfait dans son travail, il est plus susceptible de se faire porter pâle ou, pire encore, de prendre un congé maladie à cause de problèmes liés à la santé mentale. Une étude britannique a montré que l’absentéisme a un impact sur la rentabilité de 70 % des petites et moyennes entreprises5.

Attitudes négatives

Un moral bas pourrait être à l’origine d’un comportement négatif de la part d’un collègue ou d’un groupe de collègues qui se manifesterait, par exemple, par un manque d’initiative ou des critiques injustifiées à l’égard des idées d’autrui. Si ces comportements ne sont pas remis en question, ils pourraient avoir un impact sur la réalisation des tâches quotidiennes et compliquer la gestion de problèmes plus importants ; et le moral serait susceptible de baisser encore plus.

Conflit

Le mal-être s’extériorise souvent par des conflits entre collègues. Si des personnes ne parviennent pas à résoudre leurs désaccords de manière raisonnable, c’est le signe que quelque chose ne va pas.

Mauvaise communication

La propagation de rumeurs dans une entreprise est souvent engendrée par un moral bas des équipes. Si ce phénomène est fréquent, alors il est probable que quelqu’un ne communique pas suffisamment. Parfois, il vaut mieux annoncer une mauvaise nouvelle ou reconnaître ses erreurs que de laisser place à des non-dits, lesquels sont la porte ouverte aux rumeurs.

Mauvaises performances

Un moral en berne se manifeste parfois par des ratés dans les échéances ou une accumulation d’erreurs. Les charges de travail trop élevées, les modifications dans les priorités ou une combinaison de plusieurs facteurs sont souvent en cause. Quand quelque chose ne va pas, il faut prendre ses responsabilités et se demander pourquoi on en est arrivé là avant de corriger le tir.

Comment les équipes de direction peuvent-elles remonter le moral de leurs employé(e)s et améliorer la culture d’entreprise ?

Cinq conseils pour remontrer le moral de vos équipes

Cinq conseils pour remontrer le moral de vos équipes

Mais concrètement, comment faire pour remonter le moral de ses équipes ? Pour y parvenir, suivez ces conseils.

  1. Effectuer un suivi

    Évaluez les comportements en demandant à votre personnel de remplir des enquêtes de satisfaction. Elles vous donneront une bonne idée de l’état d’esprit de vos employé(e)s vis-à-vis de leur travail. Anonymisez les résultats pour que toutes et tous puissent répondre le plus honnêtement possible.

    Une fois les réponses recueillies, vous devez impérativement établir un plan d’action pour améliorer les problèmes mis en évidence. Ainsi, vos équipes constatent que vous prenez leur bien-être au sérieux. Pour créer une culture basée réellement sur la transparence, n’hésitez pas à partager les résultats avec votre équipe et à la faire participer pour définir la marche à suivre.

  2. Améliorer la communication

    Communiquer clairement et régulièrement peut contribuer à créer un sentiment de confiance, et notamment au sein des équipes hybrides où les employé(e)s ont souvent l’impression de passer à côté de ce qui se déroule dans l’entreprise. Intéressez-vous aux solutions de communication vidéo et à tous les outils nécessaires pour partager des idées simplement et efficacement.

    Essayez de créer des règles pour que chacun et chacune sache à qui s’adresser pour obtenir des réponses à ses questions et quand solliciter cette personne. Ainsi, chaque membre de votre personnel que vous incluez à une tâche peut contribuer du mieux qu’il ou elle peut. Pour vraiment améliorer le moral de vos troupes et créer une atmosphère de confiance, n’hésitez pas à demander des retours à votre personnel. En lui donnant la possibilité de faire valoir son opinion, il aura l’impression d’être estimé.

  3. Mettre en valeur les réussites de vos équipes

    Le moral est généralement élevé dans les organisations qui savent toute l’importance de mettre en valeur les réussites de leurs employé(e)s. En fêtant les petites et les grandes victoires, les dirigeants valident le travail de leurs équipes. Par la suite, elles sont généralement plus enclines à effectuer des tâches similaires et regagnent en motivation.

  4. Faire passer le bien-être avant tout

    Une entreprise qui met l’accent sur le bien-être est le rêve de chacun et chacune ; et le fait de montrer qu’il s’agit d’un critère important pour votre organisation est plus simple qu’on se l’imagine. En fournissant à vos employé(e)s les outils dont ils et elles ont besoin pour travailler de manière flexible dans une équipe hybride, vous leur permettez de mieux gérer leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

    D’autres initiatives peuvent être également utiles, notamment des adresses e-mail dédiées et des temps sans réunion (pour pouvoir travailler sans être distrait) ou en encourageant vos employé(e)s à prendre leur pause déjeuner et à finir leur journée à une heure raisonnable. Les entreprises et leur personnel ont à leur disposition un grand nombre de programmes pour découvrir les petits changements à faire afin de se faciliter la vie et de booster le moral de tout le monde.

  5. Prendre le temps pour créer du lien

    Pendant la pandémie, impossible d’organiser des sorties et des activités de sociabilisation avec tout le monde au même endroit. Cependant, il pourrait être avantageux de faire tout cela en ligne. Les restrictions sont en train de s’assouplir et permettent désormais de créer du lien en dehors de l’environnement habituel de travail, ce qui contribuera à remontrer le moral de vos troupes.

Restons connectés

Recevez les dernières actualités et informations de terrain.

En envoyant ce formulaire, vous acceptez de recevoir les communications électroniques de type marketing de Facebook, notamment les actualités, les évènements, les mises à jour et les e-mails promotionnels. Vous pouvez retirer votre consentement et vous désabonner de ces e-mails à tout moment. Vous reconnaissez également avoir lu et accepté les Conditions de confidentialité de Workplace.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Cet article a-t-il été utile ?
Merci de vos commentaires

Publications récentes

Culture | Temps de lecture : 11 minutes

Qu’est-ce que la culture d’entreprise et comment créer un impact positif dans votre organisation ?

La pandémie ayant modifié radicalement les méthodes de travail, la création d’une culture d’entreprise positive est devenue une priorité absolue pour toutes les organisations.

Communication d’entreprise | Temps de lecture : 10 minutes

En quoi consistent les valeurs organisationnelles et pourquoi sont-elles importantes ?

Les valeurs organisationnelles peuvent guider les employés et donner une raison de croire à la clientèle. Découvrez comment développer et communiquer des valeurs organisationnelles.

Culture | Temps de lecture : 8 minutes

Pourquoi la diversité et l’inclusion sont-elles importantes ?

Tous les membres du personnel veulent se sentir appréciés, respectés et égaux. Lisez ces six conseils pour promouvoir la diversité et l’inclusion dans votre entreprise et faire de ce rêve une réalité.