La lassitude liée aux commentaires : à quel moment les commentaires deviennent-il excessifs ?

L’échange de commentaires est un élément essentiel de l’apprentissage et du perfectionnement des employé·es. Mais la surenchère de commentaires peut être nuisible. Quel est donc le degré d’évaluation efficace ? Et à quel moment peut-on considérer que les commentaires sont excessifs ?

ENGAGEMENT DU PERSONNEL | TEMPS DE LECTURE : 8 MINUTES
Feedback Fatigue
Qu’est-ce que la lassitude liée aux commentaires ?

Qu’est-ce que la lassitude liée aux commentaires ?

Imaginez ce que vous ressentiriez si quelqu’un vous critiquait constamment. « Pouvez-vous nous expliquer comment vous avez abordé ce projet ? » « Vous mettez trop de temps à répondre à vos e-mails. » « À propos de ce que vous avez dit lors de la réunion… » C’est épuisant.

Bien que cet exemple soit extrême, la lassitude liée aux commentaires, c’est-à-dire lorsqu’une personne se sent mentalement épuisée après avoir reçu trop de commentaires, est un phénomène réel.

Cela ne veut pas dire que nous devrions cesser de transmettre des commentaires aux employé·es. C’est un élément essentiel de la vie professionnelle. Sans commentaires, les collaborateur·ices ne pourraient jamais apprendre et se perfectionner. Ils peuvent aider les employés à développer leurs points forts et à comprendre leurs faiblesses afin d'améliorer leurs performaces futures. D’ailleurs, 63 % des employé·es déclarent vouloir des davantage de commentaires instantanés. Mais la surenchère de commentaires est nuisible. Plus les collaborateur·ices sont las·ses, moins les commentaires sont utiles.

Simplifier le travail grâce à Workplace

Que ce soit pour informer tous les collaborateurs du retour au bureau en présentiel ou mettre en place un modèle de travail hybride, Workplace vous facilite la tâche.

Quelles sont les conséquences d’une surenchère de commentaires ?

Quelles sont les conséquences d’une surenchère de commentaires ?

Pour favoriser l’efficacité des commentaires, mieux vaut ne pas trop en faire. La bonne quantité de commentaires peut être très positive sur l’engagement et l’inspiration des employé·es. Mais une surenchère de commentaires est une forme de microgestion, qui peut désorienter les collaborateur·ices et les rendre réticent·es à prendre des décisions de peur de se tromper. Cette situation peut créer une spirale négative, car les collaborateur·ices ont moins confiance en leur travail.

Conséquences des commentaires négatifs

Conséquences des commentaires négatifs

Les commentaires peuvent être nuisibles s’ils ne sont pas bienveillants. Voici les risques auxquels vous vous exposez :

Démotivation du personnel

Les critiques, même justifiées, peuvent être difficiles à entendre. Elles doivent être minutieusement formulées afin que l’employé·e ne se sente pas découragé·e ou démotivé·e. Lorsque les employé·es ne sont plus motivé·es, elles et ils risquent de moins participer, ce qui nuit à la productivité.

Baisse du moral

Lorsque les personnes ne sont pas heureuses, elles manquent de motivation et d’enthousiasme. L’excès de commentaires négatifs au travail peut entraîner une baisse du moral et même affecter celles et ceux qui sont les plus ouvert·es aux critiques constructives. Un mal-être généralisé peut créer un environnement toxique que les employé·es n’apprécient pas.

Sentiment de dévalorisation au sein du personnel

L’estime de soi peut être mise à mal après une mauvaise évaluation des performances ou des commentaires négatifs. Si les compliments sont rares, les employé·es ne se sentiront pas apprécié·es. Les membres de l’équipe qui ne se sentent pas valorisé·es seront plus réticent·es à faire des heures supplémentaires ou à se surpasser en cas de besoin.

Dégradation des relations

Si une situation est mal gérée, un·e employé·e peut en vouloir à son ou sa supérieur·e hiérarchique d’avoir souligné un comportement négatif ou une mauvaise performance. Il ou elle peut se montrer distant·e, difficile ou déstabilisateur·ice.

Nuire à la santé mentale

Il est dans la nature humaine de s’attarder davantage sur les commentaires négatifs que sur les positifs, et certaines personnes sont très sensibles aux critiques. L’excès de commentaires négatifs au travail peut augmenter le niveau de stress et affecter le bien-être des employé·es. Une telle dégradation de la santé mentale peut avoir un effet néfaste sur la productivité et augmenter l’absentéisme du personnel.

Impact sur la rétention

Selon une étude Gallup, les commentaires négatifs ont poussé presque 30 % des travailleur·ses à rechercher activement un nouvel emploi. Lorsque l’on sait que le coût moyen pour remplacer un·e employé·e se situe entre 6 et 9 mois de salaire, on comprend que le prix à payer pour un commentaire malvenu est élevé.

Conséquences des commentaires positifs

Conséquences des commentaires positifs

À l’inverse, les commentaires ont le pouvoir de transformer les employé·es lorsqu’ils sont fait de manière réfléchie et sincère. Les avantages sont les suivants :

Booster le moral

Les compliments sur le travail d’un·e collaborateur·ice peuvent lui remonter le moral et l’inciter à travailler encore mieux. Cela crée un environnement de travail stimulant où les employé·es se sentent encouragé·es et soutenu·es dans leur travail.

Améliorer l’estime de soi

Les commentaires positifs permettent aux collaborateur·ices de connaître leurs points forts et leur donne la confiance nécessaire pour améliorer leurs faiblesses. Encourager le développement des compétences et le développement personnel est important pour que les employé·es évoluent tout au long de leur carrière.

Augmenter la productivité

Les commentaires représentent un facteur clé de la productivité. Ils permettent aux employé·es de connaître leurs performances, leur productivité personnelle et de savoir ce qu’elles et ils doivent changer dans leur travail. Les responsables peuvent ainsi guider les employé·es et leur fixer des objectifs pour les semaines et les mois à venir.

Améliorer l’engagement

Gallup a constaté que plus de la moitié des employé·es se sentaient impliqué·es au travail après avoir été félicité·es par leur supérieur·e. Une culture d’entreprise plus axée sur l’engagement permet aux collaborateur·ices de se sentir à l’aise pour partager de nouvelles idées et évoquer les problèmes qui doivent être résolus.

Sentiment positif pour l’entreprise

Des commentaires constructifs créent un environnement de travail plus favorable et collaboratif. Le personnel est ainsi plus heureux et qualifié, les équipes sont davantage efficaces et la culture d’entreprise est renforcée. L’organisation devient un lieu où les collaborateur·ices ont envie de travailler et de faire partie de l’organisation. Cette situation ne peut être que bénéfique à la réputation d’une entreprise.

Satisfaction professionnelle

Lorsque les collaborateur·ices savent qu’elles et ils sont sur la bonne voie et que leurs contributions sont reconnues, elles et ils sont plus susceptibles d’apprécier leur travail et de rester dans l’entreprise. Cela permet de conserver le personnel à long terme, ce qui est un enjeu majeur pour les employeurs d’aujourd'hui.

Trouver le bon équilibre pour les commentaires

Trouver le bon équilibre pour les commentaires

Pour que les commentaires soient efficaces, il convient de trouver le juste équilibre entre les commentaires positifs et les critiques constructives afin que les employé·es comprennent leurs points forts et leurs axes d’amélioration.

L’excès de commentaires, positifs ou négatifs, peut nuire à la satisfaction et aux performances des employé·es. En cas d’excès, les commentaires positifs perdent de leur impact et peuvent conduire au laisser-aller, tandis que les commentaires négatifs au travail peuvent nuire à la confiance.

Il n’est pas facile de trouver le bon équilibre, car ce qui convient à un·e employé·e peut ne pas convenir à un·e autre. Les responsables les plus efficaces savent comment tirer le meilleur parti de chaque individu.

Fournir des commentaires efficaces

Fournir des commentaires efficaces

Il est tout à fait possible d’éviter la lassitude liée aux commentaires. Suivez ces conseils pour les responsables et les dirigeant·es sur la manière de faire des commentaires efficaces aux employé·es.

Se concentrer sur le comportement, et non sur la personnalité

Il n’est pas nécessaire de prendre en compte la personnalité d’un·e collaborateur·ice lorsque vous lui faites de commentaires. Insistez sur ce qu’elle ou il fait plutôt que sur sa personnalité.

Par exemple, un commentaire tel que « Veillez à accueillir chaque client·e de façon chaleureuse » est beaucoup plus acceptable que « Vous devriez vraiment être plus poli·e lorsque vous accueillez les client·es. »

Trouver le bon équilibre

Les commentaires doivent toujours avoir pour objectif d’aider la personne à s’améliorer. Par conséquent, commencez et terminez toujours par un élément positif, dans la mesure du possible. C’est ce que l’on appelle la méthode du « sandwich ». En recevant des critiques constructives compensées par des points positifs, le collaborateur ou la collaboratrice se sentira encouragé·e plutôt que critiqué·e.

Faire preuve de précision

Les commentaires généraux n’apportent pas grand-chose aux employé·es. En revanche, les commentaires spécifiques montrent que vous avez réfléchi en détail au travail de votre employé·e. Si vous dites à quelqu’un ce que vous avez aimé dans son travail ou, à l’inverse, ce que vous avez moins aimé, expliquez-lui pourquoi.

Fixer des objectifs réalistes

Les commentaires permettent à vos employé·es de se perfectionnement sur le plan professionnel et d’atteindre les objectifs de l’entreprise. Les objectifs doivent être ambitieux, mais il est également important qu’ils soient réalistes. Accordez suffisamment de temps aux employé·es pour s’adapter aux nouveaux défis afin qu’elles et ils ne soient pas trop stressé·es. On ne peut pas s’attendre à ce que quelqu’un change du jour au lendemain.

Proposer de l’aide

Si les employé·es se sentent dépassé·es par les commentaires, veillez à ce qu’elles et ils soient soutenu·es. Tout le monde ne supporte pas bien la critique, il faut donc être conscient·e que certaines personnes peuvent avoir besoin de plus d’encouragements que d’autres. Soyez ouvert·e à leur point de vue sur la situation et acceptez de les écouter.

Gérer la surenchère de commentaires

Gérer la surenchère de commentaires

Subissez-vous une surenchère de commentaires ? Voici quelques conseils pour vous aider à gérer cette situation.

Réfléchissez à la situation

Lorsque nous sommes jugé·es ou critiqué·es, nous avons souvent tendance à dramatiser, à croire que nous ne sommes pas assez bon·nes ou que nous sommes sur le point d’être licencié·es. Mais il est important d’écouter et de considérer les commentaires comme des données utiles, et non comme des critiques.

Demandez des précisions

Il est important de bien comprendre les commentaires, donc de poser des questions pour clarifier ce que leur sens, surtout si les commentaires sont vagues. Il peut être utile de se demander comment on aurait pu faire les choses différemment.

Définissez des objectifs clairs

Demandez à votre responsable de vous donner des objectifs clairs à atteindre, comme améliorer vos compétences en matière de gestion du temps ou prendre plus de responsabilités dans les projets.

Communiquez vos sentiments

Les commentaires doivent être un échange. Si vous recevez toujours des commentaires, cela vaut la peine de dire à votre responsable ce que vous ressentez. Souvent, le fait de baisser sa garde peut améliorer les relations. Une conversation honnête et sincère est également bénéfique pour votre responsable.

Il n’y a pas de règle stricte quant à la fréquence des commentaires. Il est important de prendre le temps d’établir une relation de confiance avec votre équipe afin de déterminer ce qui convient le mieux à chacun·e. En fin de compte, un dialogue ouvert avec les employé·es crée un environnement de travail plus productif et plus positif dans l'ensemble.

Continuer la lecture :

Restons en contact

Recevez les dernières actualités et informations de terrain.

En envoyant ce formulaire, vous acceptez de recevoir les communications électroniques de type marketing de Facebook, notamment les actualités, les évènements, les mises à jour et les e-mails promotionnels. Vous pouvez retirer votre consentement et vous désabonner de ces e-mails à tout moment. Vous reconnaissez également avoir lu et accepté les Conditions générales de confidentialité de Workplace.

Contenu connexe

Engagement des employés : de quoi s’agit-il et pourquoi est-ce si essentiel pour votre organisation ?

En savoir plus
Cet article a-t-il été utile ?
Merci de vos commentaires

Contenu connexe

Engagement des employés : de quoi s’agit-il et pourquoi est-ce si essentiel pour votre organisation ?

En savoir plus

Publications récentes

Engagement du personnel | Temps de lecture : 8 minutes

Questions du sondage sur la satisfaction des employés : quelles questions poser, et pourquoi.

Comment créer une expérience exceptionnelle pour les employés si vous ne pouvez pas la mesurer ? Découvrez comment utiliser les sondages sur la satisfaction du personnel pour changer la donne.

Engagement du personnel | Temps de lecture : 8 minutes

L’avis du personnel : en quoi l’écoute vous aidera à développer une culture et à gagner la course aux talents.

Les organisations cherchent des moyens d’interagir avec les meilleurs membres de leur personnel et de les fidéliser pour faire face à la « Grande démission ». Voici la raison pour laquelle l’écoute pourrait être la clé du succès.