Le mentorat au travail pour impliquer les employé·es

Plus des deux tiers des Américain·es de la génération Y accepteraient une baisse de salaire pour travailler dans une entreprise offrant des possibilités de mentorat intéressantes. Voici les points à considérer lors de la mise en place d’un programme de mentorat au travail.

ENGAGEMENT DU PERSONNEL | TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTES
lack of mentorship in the workplace - Workplace from Meta

Les jeunes employé·es veulent progresser rapidement. 91 % des millennials considèrent la progression rapide de leur carrière comme une priorité absolue. Mais ces personnes n’ont souvent pas l’expérience nécessaire pour gravir rapidement les échelons.

Un programme de mentorat au travail peut encourager l’ensemble du personnel et augmenter son engagement et sa satisfaction. Ce type d’initiative peut réellement booster la cohésion sur le lieu de travail et contribuer à faire monter en compétences les millennials de votre personnel. Et pour ne rien gâcher, les mentors y trouvent aussi un intérêt non négligeable.

Simplifiez le travail grâce à Workplace

Que ce soit pour informer tous les collaborateurs du retour au bureau en présentiel ou mettre en place un modèle de travail hybride, Workplace vous facilite la tâche.

Pourquoi devenir mentor au travail ?

Pourquoi devenir mentor au travail ?

Il ne fait aucun doute que le mentorat améliore grandement la rétention du personnel et encourage la progression de carrière. D’après des études, les millennials qui prévoient de rester plus de 5 ans dans une organisation sont 2 fois plus susceptibles d’avoir un·e mentor (68 %) que de ne pas en avoir (32 %).

Par ailleurs, selon une étude du cabinet américain Robert Half, 86 % des cadres pensent qu’avoir un·e mentor est important pour leur développement professionnel.

Le mentorat au travail peut aussi favoriser un partage efficace des connaissances. Enfin, la formation de nouveaux leaders via le mentorat prépare votre organisation à l’avenir et contribue à la planification de la relève.

Mentorat formel ou informel ?

Mentorat formel ou informel ?

Le mentorat au travail peut prendre diverses formes. Dans certains cas, il est informel : il se développe naturellement lorsqu’un·e employé·e cherche des conseils et de l’aide, peut-être auprès d’un·e collègue plus chevronné·e. Dans d’autres situations, vous pouvez faire appel à des superviseur·es spécialisé·es.

Certaines entreprises adoptent également des systèmes de parrainage dans lesquels un·e collègue plus expérimenté·e encadre une recrue.

L’autre option qui s’offre à vous est le mentorat de groupe, où un·e même mentor prend en charge plusieurs personnes. Une technologie adaptée peut faciliter ce type d’approche.

Les groupes de projet sur Workplace, par exemple, offrent aux mentors un espace sécurisé où établir et entretenir des relations avec plusieurs personnes.

Un groupe peut être créé pour des échanges entre 2 individus, ou entre une personne et plusieurs autres. Le groupe constitue alors une base de données consultable constituée de conversations et de moments-clés, ainsi qu’une bibliothèque de documents comme des KPI ou des projets individuels.

Si vous choisissez de mettre en place un programme de mentorat formel, vous aurez la possibilité de fixer des objectifs clairs, avec des résultats mesurables. Mais un programme bien établi n’exclut pas le développement d’un mentorat plus informel.

Quel est le but du mentorat au travail ?

Quel est le but du mentorat au travail ?

Pour que le mentorat au travail soit un succès, il est important de bien comprendre son but. Votre programme de mentorat vise-t-il à former vos employé·es à un poste particulier ? Ou bien a-t-il pour but de soutenir et d’encourager le développement de carrière à plus long terme ?

Vous aimeriez peut-être mettre en place des programmes qui combinent les deux. Une fois le but du mentorat défini, vous devez fixer des objectifs clairs et les revoir régulièrement.

Restons connectés

Recevez les dernières actualités et informations de terrain.

En envoyant ce formulaire, vous acceptez de recevoir les communications électroniques de type marketing de Facebook, notamment les actualités, les évènements, les mises à jour et les e-mails promotionnels. Vous pouvez retirer votre consentement et vous désabonner de ces e-mails à tout moment. Vous reconnaissez également avoir lu et accepté les Conditions de confidentialité de Workplace.

Qui mentorer ?

Qui mentorer ?

Leur attribuer un·e mentor est de toute évidence une bonne entrée en manière pour vos nouvelles recrues. Mais qu’en est-il des autres employé·es ?

Beaucoup bénéficieraient d’un·e mentor pour apprendre à effectuer de nouvelles tâches, progresser sur le plan professionnel et s’impliquer davantage dans l’organisation.

Quand le mentorat au travail doit-il débuter ?

Quand le mentorat au travail doit-il débuter ?

Il peut être judicieux d’attribuer à chaque nouvelle recrue un·e mentor pendant le processus d’intégration. C’est une manière de la rassurer et de la plonger plus rapidement dans la culture de l’entreprise. Le ou la mentor fait également office de personne ressource en cas de questions.

Qui doit assurer le mentorat ?

Qui doit assurer le mentorat ?

Vous constaterez peut-être que vous avez beaucoup de volontaires motivé·es. Mais comment associer mentor et mentoré·e ? Là encore, la technologie peut vous aider.

Par exemple, grâce à l’intégration Cortado dans Workplace, il est facile de mettre en place un réseau de mentorat, en quelques clics. Le bot de discussion présente aux employé·es des collègues selon leurs objectifs et intérêts professionnels.

Peu importe la méthode choisie, un programme de mentorat efficace et des opportunités d’évolution dans votre organisation peuvent être cruciaux pour la satisfaction de votre personnel et la réussite à long terme de ses membres les plus jeunes.

Pour aller plus loin

Cet article a-t-il été utile ?
Merci de vos commentaires

Publications récentes

Engagement du personnel | Temps de lecture : 8 minutes

Engagement du personnel : de quoi s’agit-il ?

L’engagement du personnel a une incidence sur tous les domaines, de la productivité au bonheur. Découvrez les principaux moteurs de l’engagement du personnel et comment reconnaître quand le personnel n’est pas impliqué dans son travail.

Engagement du personnel | Temps de lecture : 8 minutes

Des sondages vraiment efficaces pour connaître la satisfaction des employé·es

Quelles sont les meilleures questions à poser dans un sondage sur la satisfaction des employé·es ? Nous passons en revue les questions qui devraient être abordées dans vos sondages de satisfaction, vos évaluations à 360° et vos autres questionnaires.

Productivité | Temps de lecture : 11 minutes

Redynamisez votre productivité post-pandémie

Découvrez ce que nous entendons par productivité, et comment la mesurer et la maintenir alors que les employé·es retournent progressivement sur leur lieu de travail, après la pandémie.