Le directeur des ressources humaines de Vodafone, Ronald Schellekens, parle de la dimension émotionnelle de Workplace

Vodafone met en relation des millions de client·es partout dans le monde. Lorsque le quatrième plus grand opérateur mobile du monde a voulu connecter 130 000 de ses employé·es, il a choisi Workplace. Le directeur des ressources humaines du groupe, Ronald Schellekens, nous en explique les raisons.

COMMUNICATION D’ENTREPRISE | TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTES

Si vous demandez à Ronald Schellekens quel est son métier, sa réponse sera étonnamment simple. Il vous dira qu’il « travaille dans les ressources humaines », comme si être chargé de faire le lien entre les plus de 100 000 employé·es de Vodafone était une sinécure.

Et c’est peut-être lui qui a raison. Après tout, connecter les gens entre eux est le cœur de métier de Vodafone. Mais il s’agit de connecter les client·es, alors que faire le lien entre les employé·es représente un tout autre défi. C’est là que Workplace intervient.

« Il y a quelque temps, le PDG de Vodafone a lancé un défi au département des ressources humaines. Il nous a posé la question suivante : « Comment pouvez-vous garantir une super expérience employé·e par le biais du numérique ? » Les employé·es ne vivent pas l’entreprise uniquement par le prisme physique des bureaux. Ils la vivent également numériquement, à travers les outils et la technologie. C’est pourquoi nous avions besoin de digitaliser cette expérience. »

« Avec Workplace, une grande compagnie ne le semble pas tant, car cet outil permet d’entrer en contact avec des employé·es à travers le monde entier. Et ça, c’est super. »

- Ronald Schellekens, directeur des ressources humaines du groupe Vodafone

Ronald a fait comme tous les pionniers qui l’ont précédé : il a regardé vers l’ouest, vers la Californie. Là-bas, l’entreprise n’a certes pas trouvé d’or, mais bien son équivalent numérique.

« Nous avons rendu visite à Facebook, » raconte Ronald, « et c’est eux qui nous ont montré Workplace. Beaucoup de PDG avec qui j’étais étaient très emballés. Il est revenu au service RH de décider s’il fallait mettre en place cet outil, et de le mettre en place rapidement. »

Même si l’aventure Workplace sera « encore longue », Ronald identifie clairement les retombées positives de l’outil jusqu’ici. « Nous sommes désormais beaucoup plus connecté·es et plus axé·es sur les relations », dit-il. « Workplace donne l’impression qu’une grande compagnie ne l’est pas tant, car cet outil permet d’entrer en contact avec des employé·es à travers le monde entier. Et ça, c’est super. »

Restons connecté·es

Recevez les dernières actualités et informations de terrain.

En envoyant ce formulaire, vous acceptez de recevoir les communications électroniques de type marketing de Facebook, notamment les actualités, les évènements, les mises à jour et les e-mails promotionnels. Vous pouvez retirer votre consentement et vous désabonner de ces e-mails à tout moment. Vous reconnaissez également avoir lu et accepté les conditions générales de confidentialité de Workplace.

Cet article a-t-il été utile ?
Merci de vos commentaires

Publications récentes

Communication d’entreprise | Temps de lecture : 10 minutes

Sanjay Beri, PDG de Netskope : pourquoi les meilleur·es CIO négocient au lieu de refuser

Sanjay Beri, PDG de Netskope, parle de technologie, de sécurité et des raisons pour lesquelles les mots « oui, mais » sont privilégiés par les CIO d’aujourd’hui à un simple « non ».

Communication d’entreprise | Temps de lecture : 10 minutes

Huit façons dont Workplace peut faciliter le travail des ressources humaines

De l’intégration des employé·es à la mise en place de programmes de mentorat, l’utilisation de Workplace et de ses intégrations permet de faciliter le travail des ressources humaines.

Communication d’entreprise | Temps de lecture : 10 minutes

Nestlé choisit Workplace pour assurer la transformation digitale de 210 000 employé·es

Le plus grand groupe alimentaire au monde déploiera Workplace auprès de 210 000 employé·es dans le monde en 2019.