Save the Children : comment le partage de connaissances peut sauver des vies

Workplace permet de partager des connaissances essentielles et de mettre en contact 25 000 employé·es situé·es dans le monde entier.

COMMUNICATION D’ENTREPRISE | TEMPS DE LECTURE : 10 MINUTES
save the children workplace - Workplace from Meta

Workplace permet de partager des connaissances essentielles et de mettre en contact 25 000 employé·es situé·es dans le monde entier.

Save the Children a déployé Workplace de Facebook à dans l’ensemble de l’organisation afin de communiquer des idées et de reconnecter chaque membre à sa mission centrale. Le fait de rapprocher les 25 000 employé·es permet d’augmenter la productivité et de favoriser l’esprit d’équipe. Même les personnes les plus éloignées peuvent partager leurs connaissances et dévoiler un peu d’elles-mêmes.

Sauver des vies grâce au partage d’idées

Sauver des vies grâce au partage d’idées

Chaque année, Save the Children vient en aide à plus de 185 millions d’enfants dans 120 pays. Cette organisation caritative se concentre sur la santé, l’éducation et la protection contre des dangers tels que les situations de crise nationales, les catastrophes naturelles ou la guerre. Pour Save the Children, il est crucial de partager des idées et de trouver de nouvelles manières de venir en aide aux enfants.

Rapprocher 25 000 employé·es

Rapprocher 25 000 employé·es

L’opportunité de partager le travail concret effectué pour sauver des vies était grande, mais avec 25 000 employé·es réparti·es dans différents pays et ne parlant pas forcément les mêmes langues, la communication n’était pas une mince affaire. Et les outils d’alors ne permettaient pas de communiquer avec tous les employé·es instantanément.

Kyle Degraw, Humanitarian Communications Manager chez Save the Children, consacrait une journée par semaine à préparer une liste de ressources à envoyer à environ 500 personnes. Après le lancement de Workplace, il a arrêté d’envoyer son e-mail du vendredi et l’a remplacé par un groupe appelé « Humanitarian Comms Resources » (Ressources de communication pour les humanitaires).

Au bout d’une semaine, les membres du groupe étaient deux fois plus nombreux que les destinataires de son e-mail du vendredi. Il comprit alors que depuis 5 ans, il limitait le partage de ces connaissances à 500 personnes. Celles qui ne savaient pas comment s’inscrire à la liste de diffusion ne pouvaient pas recevoir ces ressources. Aujourd’hui, ce groupe compte 1 200 membres, et Kyle a récupéré une journée par semaine qu’il peut consacrer à son travail, n’ayant plus d’e-mail à préparer. De plus, les membres du groupe peuvent désormais partager des ressources entre elles et eux.

Un travail concret

Un travail concret

Pour Kyle, « l’utilisation d’une plateforme comme Workplace a permis d’entrer en contact avec des collègues partout dans le monde, de la manière la plus efficace qui soit. » Désormais, des vidéos leur permettent de partager des idées et des recommandations. Les employé·es à distance utilisent Work Chat sur leur téléphone pour les communications professionnelles.

Workplace a permis le lancement rapide d’initiatives importantes comme le programme de promotion du lavage de mains pour prévenir la diarrhée potentiellement mortelle. Kyle rajoute :

« L’année dernière, l’ouragan Matthew a frappé Haïti. Save the Children a pu envoyer une équipe d’urgence sur le terrain dans les plus brefs délais. Pour mener cette équipe, j’ai utilisé Workplace et ses fonctions de collaboration rapide et transparente. J’ai ainsi pu passer moins de temps à consulter mes e-mails et plus de temps à aider les enfants. »

Faire le lien entre les personnes et la mission

Faire le lien entre les personnes et la mission

La culture de Save the Children est en pleine transformation. Les employé·es deviennent des personnes avec une identité propre, quel que soit leur poste. Carolyn Miles, PDG et présidente de Save the Children, explique que « Workplace donne aux personnes l’opportunité de partager des connaissances, mais aussi de dévoiler qui elles sont ». Quand on intègre l’humain au lieu de travail, chaque employé·e se sent plus proche des autres et de leur mission commune.

Permettre aux organisations à but non lucratif d’utiliser Workplace gratuitement

Chez Facebook, nous pensons que les organisations à but non lucratif devraient pouvoir consacrer leurs ressources et leur temps non pas à l’infrastructure et au logiciel, mais à leur mission de base. C’est pourquoi Workplace est entièrement gratuit pour les organisations à but non lucratif.

Cet article a-t-il été utile ?
Merci de vos commentaires